Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

Collège Les Gayeulles : la vie en neuf !

publié le 30.05.2017

Tout beau, tout neuf. Le 30 mars, les collégiens des Gayeulles ont joué les guides. Dès 17 heures, une vingtaine d'entre eux a entraîné parents d'élèves, professeurs, élus et agents du Département à la découvert de leurs locaux fraîchement restructurés.

C'en est fini des travaux. Après deux ans de restructuration, le collège des Gayeulles fait peau neuve. Le 30 mars, parents, professeurs, élus et agents du Département ont écumé ses couloirs pour mesurer le changement. De quoi améliorer le quotidien des 521 élèves et des agents techniques territoriaux du collège. Coût des travaux : 3,8 millions d'euros.

 

Afficher la couleur dès l'accueil

Derrière l'entrée du collège, la devise républicaine orne dorénavant le bâtiment d'accueil : « Liberté, égalité, fraternité ». « D'ici l'été, les 60 collèges publics du département recevront chacun leur plaque. C'est une occasion d'échanges et de créativité mais surtout une manière de réaffirmer notre attachement à ses valeurs de la République », rappelle Jean-Luc Chenut, le président du Conseil départemental. Pour Nathalie Saunier, agent d'accueil, le réaménagement des locaux change aussi la donne : « C'est ma 7ème année au collège. Auparavant, j'étais plus isolée et je n'avais pas une vue panoramique sur l'entrée. Aujourd'hui, je me sens plus intégrée. C'est aussi plus facile d'assurer mes missions : l'accueil des personnes et la sécurité des élèves. »

Des salles refaites à neuf et équipées

Une fois dans la cour, l'aile gauche du collège accueille dorénavant un pôle technologie et sciences. Angèle Attoumanie, 12 ans est en 5ème. Elle a vu l'évolution se faire. « Pour les cours de technologie, nous avons de nouvelles machines : une imprimante 3D et une fraiseuse. Nous avons pu construire des maquettes en classe. C'est plus facile de travailler », sourit-elle.


Plus loin, Camille Ratsimbazafy, 11 ans, élève de 6ème, se dirige vers la classe d'arts plastiques située dans le nouveau pôle Arts. Ce qu'elle préfère ? « Ici, nous pouvons nous déplacer facilement. Nous allons chercher notre matériel tout seul et nous nous déplaçons facilement pour demander un conseil à un autre élève ou à notre professeur. »

Des conditions de vie scolaire « formidables »

De retour dans la cour, une passerelle verte interpelle le regard. Comme les ascenseurs, postés en marge des escaliers, ce nouveau lieu de passage permet aux élèves ou au personnel à mobilité réduite d'accéder à l'ensemble des bâtiments. « Le travail de rénovation était attendu. Quand je repense aux locaux que j'ai découverts il y a quatre ans, il n'y a pas photo. Maintenant, le préau est ouvert. Les toilettes ont été refaites, les murs repeints. Il y a un vrai foyer pour les élèves. C'est formidable pour les conditions de vie scolaire et d'apprentissage. Ça donne envie et ça apaise le climat », exprime Marc Kergomard, parent d'un élève de 3ème et président du conseil local d'une fédération de parents d'élèves.

Une transformation des pratiques numériques

Pour ce temps de découverte, Jules Gallon s'est aussi porté volontaire pour accompagner les visites. Pour cet élève de 4ème, le renforcement du pôle multimédia, est un plus : « En sciences de la vie et de la terre, nous travaillons des exposés, des devoirs et des diaporamas sur ordinateur. Maintenant, nous avons un poste chacun et nous pouvons travailler en individuel ». Côté performance, le jeune élève voit aussi la différence : « Même le réseau a été changé ! Ça se sent. Nous gagnons presque 10 minutes de travail entre le démarrage de l'ordinateur et l'enregistrement de nos travaux. Et nous avons même des dossiers personnalisés pour ranger nos documents. »

Des professeurs et des agents « motivés »

Repenser un collège pour y améliorer les conditions de vie et de travail ? Les locaux de la vie scolaire aux Gayeulles en sont un exemple : le bureau de la conseillère principale d’éducation et des assistants d’éducation, l'infirmerie et deux salles de permanence ont été regroupés. Quant aux enseignants, ils assurent que leurs conditions de travail sont facilitées. « Beaucoup de professeurs font le choix de rester dans ce collège car nous sommes motivés et qu'il a toujours été convivial. Ces travaux étaient attendus. C'est une bonne chose, relève Claire Rougé-Urcun, professeur de lettres classiques au collège des Gayeulles depuis 1992. Avec nos deux nouvelles salles de travail, la salle de professeur et l'espace cafeteria équipé, nous gagnons encore du bonheur dans nos conditions de travail. »
 

Constructions, rénovations des collèges : 183 millions € d'investissements d'ici 2021

Le Département consacrera 183 millions d’euros d’investissements d’ici 2021 pour répondre à l’augmentation attendue du nombre de collégiens. Dans le réseau public (60 collèges à ce jour), ils seront alors 39 000, soit 3 000 de plus qu’aujourd’hui. Le Département va créer des places en construisant quatre nouveaux collèges et en programmant l’extension et la restructuration d'une vingtaine d'établissements.