Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

Le Bon Accueil : programmation Hiver 2017

publié le 20.02.2017
Rubén D'Hers

Toute la programmation de janvier à avril 2017 du Bon Accueil, le lieu des arts sonores à Rennes.

JANVIER FEVRIER
 
Rubén D'Hers
Installation sonore
Aux Ateliers du Vent 
Du 19 janvier au 19 février 2017
Vernissage en présence de l'artiste jeudi 18 janvier à partir de 18h30
Expositions  Tout Public / Entrée libre et gratuite
Ouvert du mercredi au dimanche de 14h00 à 18h00
Concert de Rubén D'hers+Sélection d'extraits du catalogue des oiseaux d'Olivier Messiaen
Dimanche 22 janvier à midi dans la serre d'hiver du Campus Saint-Exupéry
Entrée libre et gratuite.
 
Première exposition en France de cet artiste vénézuélien créant des installations sonores en accumulant instruments de musique et objets sonnants mis en vibrations par de petits moteurs.
L'artiste investira un espace des Ateliers du Vent avec une nouvelle installation réalisée à partir de  cages à oiseaux  mises en vibration à partir de plumes motorisées.
 
Partenaires : Les Ateliers du Vent (exposition), Festival Autres Mesures et Campus Saint-Exupéry (concert)
 
Infos pratiques
Ateliers visites groupes : 09 53 84 45 42 / medation@bon-accueil.org
 
Adresse exposition
Les Ateliers du Vent
59 Rue Alexandre Duval, 35000 Rennes.
 
Adresse concert
Campus Saint-Exupery
Site Pier Giorgio Frassati
Rue Fernand Robert
35000 Rennes

 
MARS-AVRIL 
 
Klaas Hübner & Void
Audio Mimesis
Exposition au Bon Accueil du 3 mars au 16 avril
Vernissage jeudi 2 mars à partir de 18h30
Ouvert du jeudi au samedi de 14h00 à 18h00
Le dimanche de 15h00 à 18h00
Le Bon Accueil 74 Canal Saint-Martin, 35700 Rennes.
 
Signe avant-coureur du printemps, cette exposition  propose de découvrir des artistes peu connus en France et de nous plonger dans un paysage sonore artificiel où anches de flutes, sons de la nature mimés vocalement puis diffusés sur cassettes modifiées forment une évocation auditive de l'éveil de la forêt.
Elle se veut également une réflexion sur la façon dont on "accroche"  des œuvres sonores de telle façon à ce qu'elles puissent être exposées dans une même espace en pensant  de quelle manières elle peuvent interagir.
 
Avec "Air", le duo d'artistes bruxellois Void, utilise les haut-parleurs comme générateurs d'énergie acoustique en diffusant de basses fréquences capables de faire vibrer des flutes reliées à ceux-ci  par des tubes transparents. Ce n'est donc pas les haut-parleurs que nous entendons, mais les flutes ainsi actionnées qui dispensent en retour trilles et autres sons évoquant le chant de petits passereaux.
L'installation  nous rappelle également que nous appelons silence ce que nous n'entendons pas, bien que le spectre sonore puisse s'étendre bien en-deçà et au-delà de nos facultés auditives. Par un jeu de conversion simple et original l'oeuvre rend audible ces fréquences réputées silencieuses.
 
La seconde installation, "Schwarzwald", de l'artiste allemand Klaas Hübner, se compose de lecteurs de cassettes  accrochés au mur et modifiés de telle manière à ressembler aux horloges à coucous typiques de la Forêt Noire. Des cassettes rappelant les contrepoids en forme de pommes de pin de ces horloges  se balancent reliées aux lecteurs par leurs bandes. Ces dernières ont servi  de support d'enregistrement à l'artiste  imitant avec sa bouche sons d'animaux et environnementaux entendus dans la Forêt Noire.  En faisant varier la vitesse de défilement des bandes, en les passant à l'envers, Klaas Hübner tente par des moyens artificiels de se rapprocher au plus près de sons naturels.
Par bien des aspects, l'oeuvre interroge la rapport de l'homme à la nature, notamment au travers de ces fameuses pendules décorées de cerfs et autres gibiers et qui marquent les heures au son de coucous mécaniques.  Elle souligne également le lien qui existerait entre le développement d'une langue et l'environnement sonore berceau de celle-ci.